Cr mensuel 02 octobre 2009

Compte Rendu du CA du 2 Octobre 2009


                               Compte-rendu de la réunion mensuelle du 02 octobre 2009

Présents : B. Quignot, L. Paris, L Beel, J-C Da Sylva, R. Daix, P. Jaunet, P. Boufflet,

 Invité : J-P Couhet Guichot –

 

Le Président a présenté son rapport sur la Journée du 11 septembre 2009 à Pierrefonds, réunion organisée par la Fédération Nationale des Sociétés d’Amis des Forêts, sous la présidence du Sénateur de Moselle Monsieur Leroy. Etaient présents tous les responsables nationaux de l’ONF, ainsi que les responsables des forêts privées. De nombreuses associations étaient également présentes, entre autres celles des Amis des Forêts du Bassin Parisien.

 

La journée s’est décomposée en 2 temps, la matinée consacrée à une conférence et un débat sur « la perception de la gestion forestière dans les prochaines années ». L’après-midi, présentation des derniers matériels de la mécanisation de l’exploitation forestière, accompagnée d’une démonstration de bottage des éhoupeurs en forêt de Compiègne.

Quelqueschiffres à retenir,(impressionnant) : en 2008, 64 % des arbres ont été vendu sur pieds, 36 % en bord de route pour 13 millions de m3, l’estimation du coup de mobilisation correspond à 50 % du chiffre d’affaire. L’évolution de l’exploitation de bûcheronnage :

 

·         1955 = 400 à 500 m3/an par homme,

·         1975 = 800 m3/an par homme,

·         2008 = 15 à 40 mille m3/an par homme (mécanisation). 

 

 

La France subvient à concurrence de 70 % de résineux, les 30 % restant proviennent de l’importation. La consommation de feuillus est en forte baisse depuis ces dernières années, entre autre 8 % pour l’année 2009 (arrêt de production de pâte à papier dans les pays de l’Europe de l’ouest, au profit de l’Amérique du Sud principalement de l’Uruguay).

Le leitmotiv, à l’heure actuelle, pour améliorer les débouchés de la filière bois est le développement de la maison tout bois, ainsi que le bois énergie. Vis à vis de tout ce développement (sous prétexte de l’abandon de main-d’œuvre), nous sommes très inquiets sur l’avenir de nos massifs, inquiétude partagée par l’opinion de nombreux forestiers de terrain. Quand à la démonstration de l’après-midi des divers engins, la présentation par un fabriquant de matériels forestiers a été très impressionnante sur l’efficacité et la rapidité des diverses tâches. 

 

·         Préparation des sols pour ensemencement,

·         Destruction de fougères, de ronces,

·         Éclaircies de jeunes plantations,

·         Sous-solages pour plantation,

·         Démonstration d’une abatteuse forestière.

 

 

Nous pensons que ce genre de démonstrationet de promotion n’a rien à faire dans ces journées réservées aux amis de la forêt qui ne peuventpartager cette vision de l’exploitation forestière.

 


 

 

 

Nous avons abordé sur un autre registre, la mise en œuvre par arrêté préfectoral, d’épandage de boues par la société Greenfield (02 Château Thierry) sur 87 communes de l’Oise, dont certaines au sein du territoire du PNR Oise Pays de France. Aux vues des renseignements que nous avons pu obtenir sur ces matières, l’épandage ne peut être effectué que par une rotation de 4 ans sur le même sol, cela nous laisse présager rien de bon sur la qualité de ces boues. Nous continuons à nous renseigner et préparons des courriers destinés aux communes concernées. Si de votre côté, vous êtes en mesure de nous fournir des renseignements complémentaires, n’hésitez pas à nous les communiquer.

 


 

 

La soirée s’est terminée par un échange d’impression sur le brame du cerf pour le massif d’Ermenonville. Nous vous ferons part de nos constatations après la compilation des diverses données (suivis) recueillies lors de nos sorties sur le terrain. Nous ferons un bilan lors du prochain conseil d’administration, si vous avez des remarques sur ce sujet, vous pouvez nous les transmettre.

Contact : safhec-oise@orange.fr